Miss Vaire, notre miss Franche-Comté

 

première page de la Troisième partie : les hommes vécurent dans ce décor

Elle est d'not'coin  miss Franche-Comté ...

 

Laetitia Godard

Y’a des belles filles, y’a des beaux gars

 

Chanson écrite et mise en musique par Jean-Louis Dousson

 

De Saute Eguille jusqu’à Seuley

Des Essarts à la ch’minée

De Tervelle jusqu’à Chaney

Et de Corcelle jusqu’à Nancray


Refrain

Y’a des belles filles, y’a des beaux gars

A Vaire Arcier, y’en a y’en a

 

Du puits d’Chin-Chin, la côte de Vaux

D es Cuchedelis jusqu’à la Ch’nove

Des bois Baron jusqu’au Château

Et des Orgies à Comboulot


De la R’chotte jusqu’au Pontot

Et de Margy à Sous Barreau

Les sources d’Arcier, les beaux châteaux

Monts et vallées, de vrais joyaux


Y’a des canards et des chevaux

Des truites, des vaches, des escargots

De belles cultures, de beaux jardins

Et de belles roses et du bon pain


Si l’on nous traite de « canvagnards*»

Par des jaloux, par des ringards

      Nous répondons sans vanité

Elle est d’chez nous, miss Franche-Comté

 



Y’a des belles filles, y’a des beaux gars

A Vaire Arcier, y’en a, y’en a

Extra, sympa, y’en a, y’en v’la



*Plusieurs versions pour désigner les habitants de Vaire :

Cavoyards d’après Yvan Bardaux de La Malmaison,

Canvagnards d’après Roger et Michel Jeannin, Cavaugnas d’après Charles Beauquier (1833-1916)

ce qui, en d’autres termes peu flatteurs, désigne des poitrinaires, des caverneux.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×