Les Trouillets mécontents en 1834 et se plaignent au préfet

Extrait de la plainte du 3 mars 1834 au préfet

des habitants des Trouillets

ulcérés par la construction de la Mairie

alors que leur demande de fontaine a été refusée

 

        A Monsieur le Préfet du 2° arrondissemen du despartement du Doubs

       Mémoire relatif à une injustice exercé contre les hameau dis les Trouillets faisant partie de  la commun de Roulans,

 

 

  …. il était bien juste cette fois-ci que l’on noublias pas les trouillets :on les a flatté avec de belles promesses,et tous les fons son bientôt vonsetre absorbé  pour l’embellissement du domicile du pasteur,et sur la construction élégante d’une maison commune,[offrant ]dans la surface des colonne, des moulures,des corniches, qui à ce que l’on prétend  coute plus de trente mille francs et cela pour loger probablement le maître d’école et le berger tandis qu’avec quinze mille francs,on aurait pu construire une maison plus solide et plus commode ;lincendie qui a dévoré il ya quelques mois une partie des maisons des trouillet,vient à l’appui de la demande de ses habitans,et prouvera la justice de ses prétentions,comme on a abusé de votre autorité,tout est censé avoir été fait sous vos ordres et votre consentement ;et sains doute,Monsieur le préfet,vous n’entendez pas favoriser une injustice aussi criante,que celle dont on a a se plaindre le hameau des trouillet,et permettre a une commune  aussi pauvre  que celle de Roulans ,d’offrir le ridicule d’un batiment dont l’architecture surpasse en quelque facon celle de la préfecture  même ,et dont tout l’avantage consistera dans l’applaudissement de quelque passans ,pour ne pas etre trop           ,les habitans des trouillet se contenteront de vous prier d’envoyer un commissaire propre a instrui sur les lieux ;afin de vous faire un Rapport sur les besoins des hameaux en question ; ayant soin de ne rien accepter des gens qui chercheraient a l’inssinuler,les habitans soussignés comptans sur votre innaltérable équité,espérant que vous ne mépriserez pas leurs réclamations ,et vous prient de recevoir l’offrande de la très  respectueuse considération avec laquelle ils ont l’honneur d’être

 

                                                                                         Monsieur le préfet

Vos trai humbles et trai obéissans  serviteurs nous prétendans que vous renderez justice aux demaindes faite,faite aux trouillet commune de Roulans le 3 du mois de mars 1834 nous sommes tous les habitans des hamaux                                signé :grandperrin,bigard,bourgogne,lacoure, lagouin,ferri,redoutey etc

 

Commentaires (1)

1. Evelyne PARIS 18/10/2009


Dommage que le texte n'apparaisse pas en entier
bisous
Evelyne

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site